Les temps forts de l’Alzy Trio

 Premier cri (2002). Naissance de l’Alzy Trio le mercredi 1er mai.

Premier CD (2007). Seize cordes en bal(l)ades.

Enregistrement de Saravah (2009). La célèbre chanson de Pierre Barouh, interprétée avec son auteur himself, ainsi qu’avec la chanteuse Sheyla Costa et le pianiste Jean-Pierre Mas, dans une émission de télévision de Jean-François Lebossé.

Premiers concerts ultramarins (2009). Tanjazz, le festival international de jazz de Tanger (Maroc), accueillait également Janice deRosa, Mandrill, Ray Gelato & The Giants, le trio de Louis Martinez et bien d’autres musiciens. Extrait de la présentation et du compte-rendu de Et-Tayeb Houdaïfa, responsable du service culture de l’hebdomadaire marocain La Vie Eco  : «  La programmation fut un argument massue de ce Tanjazz, dixième du nom. Tant par le prestige des artistes invités que par les principes qui la sous-tendent. Entre autres, celui de montrer que le jazz, genre non exclusiviste, se marie, sans dissonance à d’autres musiques. C’est ainsi que Tanjazz nous a proposé du jazz arrosé de gospel (Shakura S’Aïda), mêlé de funky-reggae (Nnenna Freelon), saupoudré d’afro-pop, mêlé de funk et de soul (The KMG’s), inondé de samba (Jazzpirine), accommodé à la sauce manouche (Tzwing), dosé de flamenco (Alzy Trio), dopé au rock (Gros Tube). Autant de mélanges, tantôt délicats, tantôt explosifs, souvent hardis, qui menaient par le bout du cœur des auditeurs, au point de leur faire exécuter une danse sur une piste improvisée, jusqu’à ce que le sol se mit à vibrer en un imperceptible tangage. Il y avait de la joie, de sublimes voix et des tempêtes de rires, grâce à des artistes qui savaient conjuguer leur talent avec le show. »

Alzy Trio (avec Jean-Pierre Jackson à la batterie). Tanger. Novembre 2009.

Alzy Trio (avec Jean-Pierre Jackson à la batterie). Tanger. Novembre 2009.

Festival Tanja Latina (2009). À Tanger, avec Cumbia Chicharra, Diabloson, Ska Cubano, Zângão et Viva Brazil. Invité spécial du trio : le batteur Jean-Pierre Jackson, également écrivain mais aussi acteur, compositeur, réalisateur et scénariste de cinéma, qui a joué, entre autres, avec Guy Lafitte et Michel Petrucciani. Invités impromptus de nos jam sessions : Kico Cowan à la flûte et le trompettiste Jay Phelps qui a notamment accompagné… Amy Winehouse !

A French songbook (2011). Parution du deuxième CD de l’Alzy Trio.

France Bleu (2011). Enregistrement et diffusion d’un concert en direct dans une émission radio de Manuel Houssais, depuis le Café des Arts, avec Christel Leca au chant. Un beau moment à réécouter en cliquant ici.

Radio France Internationale (2012). Enregistrement au studio 136 de la Maison de la Radio, à Paris, en session acoustique avec Elsy Fleriag au chant, pour l’émission La bande passante d’Alain Pilot et Nicolas Spiga. Concert à réécouter en cliquant ici.

J’ai dix ans ! À la veille du premier tour de l’élection présidentielle française, le samedi 21 avril 2012 (pile-poil !), nous avons fêté, avec panache, les dix ans du trio, avec un concert-casse-croûte d’exception organisé au Musée dauphinois, sur les hauteurs de Grenoble et près d’une vingtaine de musiciens amis sur scène !

• France 3 (2012). Enregistrement vidéo de deux thèmes en studio pour l’émission 13 h avec vous, avec nos versions de la Chanson des jumelles et de La Javanaise.

Alzy-Trio-Opera-de-LyonFestival du Péristyle (2016). Depuis 2003, le plus long festival de jazz du monde (d’une durée de trois mois, entre juin et septembre !) est organisé par François Postaire dans le cadre prestigieux de l’Opéra de Lyon. Ambiance cosy d’un café-jazz en terrasse à l’ombre des arcades entre les monumentales colonnes du magnifique bâtiment patrimonial restructuré en 1993 par l’architecte Jean Nouvel. Deux concerts exceptionnels, distribués en trois sets, dont l’un avec notre ami guitariste Dominique Sanfourche en invité spécial, qui apporte sa touche blues à notre répertoire jazz. Cet événement incontournable de la scène jazz lyonnaise des beaux jours affichait également d’autres excellentes formations comme le trio, toujours très lyrique, du pianiste Éric Teruel, celui de ce crooner de Matthieu Boré, le Bossa Years quartet (avec l’excellent guitariste Michel Perez et Priscilia Valdazo, une rare contrebassiste chanteuse…) ou encore le quartet de la jeune saxophoniste allemande Nora Kamm.

Share